Partez à la découverte de Philadelphie, berceau de la création des États-Unis

Philly, comme la surnomment les américains, est l’une des villes des États-Unis les plus chargées d’histoire. Rangez votre encyclopédie, pour faire simple : c’est ici qu’a été signée la Déclaration d’indépendance des États-Unis le 4 juillet 1776, et que la Constitution américaine a été adoptée en 1787. Inutile donc de préciser que la principale métropole de Pennsylvanie fait partie des lieux incontournables lors d’un séjour au pays de l’Oncle Sam !

Par où commencer, me direz-vous ? Pas de panique, je vous donne quelques pistes afin que vous puissiez profiter au mieux de Philadelphie le temps de quelques jours. Et puis, tant qu’on y est, je ne saurais trop vous conseiller de passer également par le pays Amish en poursuivant votre itinéraire vers l’ouest, vous m’en direz des nouvelles !

Un centre-ville chargé d’histoire

Pour prendre le pouls de la ville et retracer l’histoire des États-Unis, direction le quartier d’Old City. Vous atteindrez alors l’Independance National Historical Park qui abrite plusieurs sites de la Révolution américaine. Tout commence par l’Independence Hall, l’un des rares monuments américains classés sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO (à ne pas rater donc…). C’est dans cet édifice qu’ont été adoptés les principes universels de liberté et de démocratie énoncés dans la Déclaration d’indépendance et la Constitution des États-Unis, deux documents fondamentaux pour l’histoire du pays. Des visites sont effectuées tous les jours et notamment en français, ce qui peut être très utile parfois ! Parce que bon, c’est quand même un peu complexe tout ça, alors vaut mieux maitriser l’anglais sinon !

Un peu plus loin, vous trouverez la Liberty Bell, ou la Cloche de la Liberté en français. Cette cloche est célèbre autant pour sa malfaçon (une fêlure plusieurs fois réparée sans succès) que pour son histoire qui résonne aujourd’hui dans tout le pays. Selon la légende, la cloche aurait sonnée juste après la signature de la Déclaration d’indépendance… sans que personne n’en soit réellement convaincu !

Le quartier d’Old City renferme également d’autres bâtiments remarquables et notamment des maisons datant du 18ème siècle, comme celle de Betsy Ross qui, pour la petite anecdote, a cousu le premier drapeau américain en 1776. Ce quartier dispose par ailleurs de la plus vieille rue encore habitée du pays, la Elfreth’s Alley, qui attire la curiosité de nombreux touristes.

Vous vous rendrez vite compte que les monuments de Philadelphie restent les témoins d’un riche passé (et c’est assez rare aux USA pour être signalé !). Et pour être totalement incollable sur l’histoire de la ville, sachez que Philly a même été la première capitale des États-Unis, de 1790 à 1800 !

Marcher dans les pas de Rocky Balboa

Rocky Balboa est une véritable légende à Philadelphie, et je pèse mes mots ! Vous souvenez-vous de la scène où Sylvester Stallone monte en courant des marches pour ensuite lever les poings vers le ciel, face à la ville ? Une ville qui vous dit certainement quelque chose ? Allez, ne cherchez plus, la scène a été tournée au sommet des marches qui conduisent au Philadelphia Museum of Art, le musée des beaux-arts de Philadelphie.

Il n’est donc pas rare de voir de nombreuses personnes mimer le célèbre boxeur d’Hollywood à cet endroit-là, le temps d’un cliché (complètement cliché d’ailleurs ! OK, on l’a fait pour le fun aussi, j’avoue). Philly est donc connue grâce à Rocky Balboa mais pas seulement. Plusieurs grands films et séries ont été tournés dans les rues de la ville. Parmi eux, Philadelphia (évidemment !), After Earth, L’Armée des 12 singes, Sixième Sens, ou encore Incassable, sans oublier la série Cold Case, dont tous les épisodes sont tournés à Philly.

Après l’effort, le réconfort !

S’il y a une spécialité à Philadelphie, c’est bien le cheesesteak ! Ce sandwich hyper calorique est composé de fines tranches de viande de bœuf couvertes de fromage fondu et servies dans un pain de type baguette. Selon votre goût, vous pouvez y ajouter différents ingrédients, dont des oignons grillés, des champignons, du ketchup ou encore de la moutarde. Ce sandwich peut s’acheter un peu partout dans la ville, mais deux enseignes se livrent à une compétition amicale, depuis plus de 40 ans, pour le titre de meilleur cheesesteak de Philadelphie : le comptoir Pat’s King of Steaks, dans South Philadelphia, ouvert par Pat Olivieri, l’inventeur du fameux sandwich, et Geno’s qui est venu s’installer de l’autre côté de la rue peu de temps après. Aujourd’hui, ce sont les enfants des fondateurs qui ont pris la relève des deux établissements qui restent ouverts 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Sachez que les files d’attente s’allongent bien souvent dans la rue, mais vous devrez prendre votre mal en patience car ce sandwich est à goûter absolument lors d’un séjour à Philadelphie ! En ce qui nous concerne, nous avons craqué pour celui de Pat’s King…

Un détour par le pays Amish

Autant être honnête avec vous, j’ai découvert le mode de vie Amish dans les téléfilms diffusés l’après-midi sur M6. Vous savez, ceux dans lesquels il y a un gourou psychopathe qui embobine tout un village, mais qui meurt toujours au fond d’un ravin désertique ? Oui, je sais, la honte. Bref, quand j’ai vu qu’il suffisait de parcourir quelques kilomètres entre Philadelphie et le comté de Lancaster pour se retrouver plusieurs siècles en arrière, je n’ai pas hésité une seconde ! Bienvenue au Pays Amish où cette communauté religieuse anabaptiste vit à l’écart de la société moderne.

Les Amish, qui parlent un dialecte assez proche du suisse allemand et de l’alsacien, refusent le modernisme en général et ont un mode de vie totalement fascinant. Ils  ne  se  déplacent  qu’en  charrette tractée par un cheval, s’éclairent  avec  des  lampes  à  pétrole, cultivent  la  terre  à  la  charrue, et portent des vêtements sobres d’un autre temps. Plusieurs fois, j’ai bien cru croiser Laura Ingalls dans la Petite Maison dans la Prairie (décidément, j’ai de sacrées références télévisuelles quand même !).

Autant dire que vous ne trouverez aucun sèche-cheveux, poste de télévision, et encore moins d’objet électrique… par contre, ils sont tous sur Facebook ! (WTF ?!) Pour ceux qui souhaitent découvrir l’histoire des Amish et en apprendre davantage sur leur mode de vie, sachez qu’il y a de nombreuses fermes qui ouvrent leurs portes aux visiteurs dans les villages d’Intercourse et de Lilitz. Au programme : visite de la ferme, de l’école à classe unique, et bien entendu promenade en charrette. Préparez-vous à un véritable voyage dans le temps ! En tout cas, vous ne le regretterez pas…

INFOS & ASTUCES

#1 : La visite de l’Independence Hall est possible de 9h à 17h, et est totalement gratuite ! Les tickets sont distribués le jour même au Independence Visitor Center (l’angle de la 6th et Market Streets), jusqu’à écoulement des disponibilités. Nous vous conseillons de ne pas arriver sur place après 9h, si vous souhaitez pouvoir choisir l’heure de votre visite, car les tours partent à heures fixes ! Il est tout de même possible de réserver sa place sur internet si vous souhaitez être sûrs de pouvoir rentrer (il y a parfois du monde), pour seulement $1.50…

#2 : Pour déguster les meilleurs Cheesesteak de toute la ville, rendez-vous au Pat’s King, ouvert 24h/24h et 7j/7j, à l’adresse suivante: 1327 E Passyunk Avenue (à l’angle de la 9th et Wharton Streets). Rassurez-vous, si la queue est trop longue, traversez la rue et rendez-vous chez Gino’s, qui en sert des tout aussi savoureux !

#3 : Pour partir à la rencontre de la Communauté Amish dans le Comté de Lancaster, comptez  1h30 de route, mais l’endroit vaut le détour !

Pin It on Pinterest

Share This