Les Îles Fidji, un bilan mitigé

Pour beaucoup, les Îles Fidji évoquent un endroit paradisiaque, avec sable blanc et mer turquoise, perdu dans l’océan Pacifique. Fidji se place même au 5ème rang des destinations les plus désirées au monde… sauf que nous, quand on lit ça, on est plutôt septiques… Il faut dire qu’à la base on n’était pas à Fidji pour des vacances, mais pour un entretien ultra méga important à l’ambassade des États-Unis. Nous avions donc prévu d’y passer 1 semaine pour visiter un peu… et on a été plutôt déçus !

Alors oui, Fidji c’est bien si on n’habite pas déjà à proximité du plus beau lagon du monde ou si on a pas mal d’argent pour se rendre dans les petites îles aux alentours. De notre côté, on avait un budget limité, et on s’est contentés de rester sur l’île principale, la plus grande, Viti Levu. Donc les plages superbes, on ne les a pas vues (et on ne peut donc pas les juger). Après avoir atterri à Nadi, complètement à l’ouest, nous avons loué une voiture pour traverser l’île par la Queens Road, qui longe la côte sud, et ainsi rejoindre la capitale située 200 km à l’est, Suva.

Suva-Market

Nadi est une ville de passage, très touristique. Pas grand chose à faire, mais c’est le point de départ des bateaux pour les îles. Après un petit tour au marché et au plus grand temple indien du Pacifique, le Sri Siva Subramaniya Temple, nous décidons de ne pas nous y attarder et de prendre la route.

Nadi-Sri Siva Subramaniya Temple

Deux jours plus tard, nous voilà arrivés à Suva. La capitale est sale et pas franchement jolie, peu de choses à visiter, heureusement, on est là que pour 2 jours ! Sauf que… tout ne s’est pas passé comme prévu, et nous avons été bloqués 1 semaine de plus à Fidji (l’ambassade avait gardé nos passeports). Le drame. Le temps nous a paru long… très long… TROP long. On n’en pouvait plus d’arpenter en long, en large et en travers les rues de Suva. D’où nos craquages fréquents « Suva ou Suva pas ?! Non, Suva pas du tout ! ». Oui, pathétique vous avez dit ?!

Nous avons donc été obligés de rester plusieurs jours chez Suzie, dans son Bed and Breakfast. Ahhhhhh… mais rien qu’à l’évocation de Suzie, on ne peut réprimer un sourire ! Elle était gentille la Suzie, mis à part qu’elle fumait du cannabis toute la journée, que prendre le petit-déjeuner sans intoxication alimentaire relevait du miracle, et que sa maison était littéralement envahie de centaines de cafards ! Il y en a même un qui a du trouver mes cheveux à son goût et qui y a passé une partie de la nuit.

Alors pour passer le temps, on a visité un peu les alentours : balade au Colo-I-Suva Forest Park, observation des animaux au Kula Eco Park, immersion d’une journée dans une tribu fidjienne (très touristique, on vous le recommande pas vraiment !).

Nous avons également assisté à un « Firewalking Show ». Là encore, on est vraiment dans le spectacle pour touristes, je suis pas fan mais c’était le seul moyen de voir les célèbres marcheurs sur le feu, et c’est plutôt impressionnant ! Bon par contre, rassurez-vous, c’est sur des pierres chaudes qu’ils marchent, pas de vraies flammes !

Histoire de sortir un peu de Suva, et n’en pouvant plus de tous les cafards de chez Suzie, nous avons décidé de passer deux jours sur Leleuvia Island. Peine perdue, cette fois je me suis faite attaquer un œil par un cafard en pleine nuit, qui, aussi apeuré que moi, a jeté une substance marron dans mon œil et sur mon visage, qui m’a littéralement brûlé. A ce moment-là, si j’avais pu prendre l’avion immédiatement direction Nouméa, j’aurais sauté dedans sans hésiter… mais sinon, Leleuvia Island c’est sympa !

Finalement, on récupérera nos passeports – et notre liberté ! – au bout de 15 jours. On a conscience qu’on n’est pas du tout objectif sur les Îles Fidji, mais on n’a pas spécialement aimé ! Il faut dire aussi qu’on était super stressés à cause de cette histoire de passeport et de ce rendez-vous à l’ambassade, on avait aussi des examens médicaux à faire là-bas… bref, on n’était pas sereins et on n’a sûrement pas apprécié l’archipel à sa juste valeur… (et puis les attaques de cafards, c’était de trop !). Mais pour ceux qui se posent la question, une chose est sûre, la Nouvelle-Calédonie n’a rien à envier aux Îles Fidji !

INFOS & ASTUCES


#1 :
Attention, les jeunes touristes australiens envahissent les Îles Fidji ! Si vous avez envie de faire la fête sur des îles paradisiaques, cet endroit est fait pour vous !


#2 :
Ne perdez pas votre temps sur Viti Levu, et encore moins à Nadi et Suva. Allez plutôt sur Vanua Levu et les îles aux alentours !

Pin It on Pinterest

Share This