Du bleu dans mes yeux et Voh dans mon cœur

Du bleu dans mes yeux et Voh dans mon cœur

Du bleu dans mes yeux et Voh dans mon coeur

Dans un précédent article, je vous avais déjà parlé du Cœur de Voh situé en Nouvelle-Calédonie. Nous avions fait une randonnée afin de prendre un peu de hauteur pour l’apercevoir, mais pas suffisamment pour être totalement émerveillés. Il faut bien l’avouer, cela avait été une petite déception… Alors quand Greg m’a demandé ce que je voulais pour mon anniversaire, j’ai tout de suite sauté sur l’occasion : un survol du Cœur de Voh en ULM. Oui, oui, rien que ça ! Vous vous rendrez vite compte que je peux être très exigeante 😉

Pour ne pas partager ce bonheur seule, nous avons décidé de faire un vol en duo : chacun dans un ULM, mais en même temps dans les airs. Pour cet article, peu de texte mais de nombreuses photos, parce qu’il est tout simplement impossible de décrire une telle merveille de la nature avec des mots.

Quelques jours plus tard, me voilà donc installée aux côtés de Gilbert, mon pilote du jour. Gilbert est plein d’humour et il prend son métier très à cœur : loin de « simplement » piloter son petit ULM dans les airs, il donne tout pour vous faire vivre un moment inoubliable.

Il m’annonce d’ailleurs la couleur juste avant de décoller : « Amandine, tu vas vivre un moment extraordinaire »À ce moment-là, j’étais encore loin d’imaginer à quel point il avait raison.

Équipée d’un casque diffusant de la musique, je sens notre petit ULM prendre de la hauteur. Pour davantage de sensations j’ai demandé à ouvrir les fenêtres de l’appareil, laissant ainsi le vent s’engouffrer dans l’habitacle afin de nous procurer une réelle impression de voler.

Quelques secondes après le décollage, Gilbert me demande de jeter un coup d’oeil sur ma gauche. J’aperçois alors Greg qui me fait signe depuis son ULM… Nous étions à quelques mètres et nous pouvions même nous parler par radios interposées !

Puis, on se sépare, chacun se dirigeant d’un côté du lagon pour vivre pleinement sa propre aventure. Au même moment, alors que je baisse les yeux, mon cœur commence à battre la chamade. Le lagon vient de me dévoiler d’extraordinaires dégradés de bleu : turquoise, bleu cyan, vert clair, bleu roi… Une palette de couleurs indéfinissables.

Sous mes pieds se dessine un chef d’œuvre de la nature à l’état pur. Le plus beau tableau jamais vu de toute ma vie.

Et puis rapidement, Gilbert me confie les rênes de l’ULM pour une petite leçon de pilotage. (Il se fera d’ailleurs un plaisir d’immortaliser ce moment).

Jamais de ma vie je n’aurais pu imaginer qu’un jour je piloterais un ULM au-dessus du plus beau lagon du monde, les cheveux au vent, bercée par les plus grandes légendes de la musique dans les oreilles.

À ce moment précis, je n’avais jamais ressenti un tel sentiment de liberté et de bonheur.

Par-dessus le marché, Gilbert est plein d’humour et il prend le temps de me donner de nombreuses informations sur tout ce que l’on peut observer depuis le ciel : les fonds marins, la mangrove et les paysages de Nouvelle-Calédonie dont je ne me lasse pas.

Nous survolons notamment un extraordinaire blue hole, comme il en existe très peu dans le monde (et oui, il n’y a pas que le Belize qui possède un trou bleu !).

Le Commandant Cousteau et son équipe ont tenté de plonger à l’intérieur pour en élucider son mystère. Mais parfois, la nature garde ses secrets et personne n’a jamais pu expliquer sa formation, ni explorer la totalité de son contenu. De toute façon, pour le peuple kanak, ce trou est tabou (sacré), et parfois, il faut savoir laisser le mystère entier.

Depuis le ciel, il est également possible de se rendre compte de toute l’étendue de la barrière de corail, le deuxième ensemble corallien de la planète et la plus longue barrière récifale continue avec ses 1 600 km. De quoi vous laisser totalement bouche bée.

Puis, vient le moment de se diriger vers le clou du spectacle, le bonus ultime de ce vol : le fameux Cœur de Voh. La vue de tout ce bleu, et celle du cœur qui se dessine au loin ont eu raison de moi à cet instant précis, et je sens les larmes couler sur mes joues, envahie par un trop plein d’émotions et de bonheur intense.

Dans le ciel, Gilbert me confiera que son plus grand bonheur, c’est de rendre les gens heureux.

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai pu rêver devant ce cœur et les heures passées dans les allées des librairies à admirer la couverture du livre « La Terre vue du ciel » de Yann Arthus-Bertrand. Tel un rêve éveillé, nous tournons plusieurs fois autour du cœur, afin que je puisse l’observer sous toutes les coutures, et m’imprégner à vie de ce moment.

Généreux jusqu’au bout, Gilbert aura même un peu débordé sur le temps de vol « normal », et après presque une heure passée dans le ciel, il me ramène lentement sur Terre, des étoiles et du bleu plein les yeux. Je n’aurais jamais pu rêver d’un moment plus parfait. Ce jour-là, il ne fait aucun doute qu’une partie de mon cœur est resté à Voh.

Informations pratiques

#1 : Pour vivre le moment le plus inoubliable de votre vie, il faut se rendre à l’aérodrome de Koné, situé dans la Province Nord, à environ trois heures de route de Nouméa, après avoir réservé son vol auprès de l’Hôtel Hibiscus. (+687 47.22.61)

#2 : Le prix d’un vol en duo est de 21.000 XPF/personne (176 €), pour 45 minutes de bonheur à l’état pur. Un vol en solo coûte 17.000 XPF (142 €). Vous pouvez également demander une vidéo de votre vol (fortement recommandée !) pour 2.000 XPF (17 €) si vous apportez votre propre carte microSD, ou 3.500 XPF (29 €) si vous souhaitez qu’ils vous en fournissent une.

#3 : Il y a régulièrement des offres et des packages proposés par l’Hôtel Hibiscus, comme la formule 7ème ciel qui peut être intéressante car elle combine le vol, la nuit à l’hôtel, le dîner et le petit déjeuner ! A partir de 53.600 XPF/personne (449 €).

Pin It on Pinterest